Retour

Saint-Maurice-d’Ardèche

L’Ardèche méridionale compte de nombreuses destinations à couper le souffle, de petits villages de caractère mais aussi des villes moyennes qui s’apprécient notamment pour leur douceur de vivre et la richesse de leur patrimoine. Parmi ces localités, on retrouve Saint-Maurice-d’Ardèche, un village paisible d’environ trois cents habitants à tout juste 12 km de votre camping Aluna Vacances. C’est une villégiature particulièrement prisée des familles, qui ont la chance de se promener dans les petites rues fraîches et ombragées du cœur du village, mais aussi de pouvoir explorer toute une mosaïque de grands espaces naturels verdoyants. Découvrez les nombreux sites à visiter en Ardèche grâce à notre carte de l’Ardèche.

Où se trouve Saint-Maurice-d’Ardèche ?

Saint-Maurice-d’Ardèche se situe en plein cœur du Sud ardéchois. Le territoire est connu notamment pour la richesse de son patrimoine historique et architectural, tout comme il séduit par la beauté de ses grands espaces naturels. Le village attire de nombreux visiteurs chaque année, lesquels profitent par ailleurs de leur passage pour explorer d’autres villégiatures alentour ainsi que les sites naturels ou historiques emblématiques de la région.
Parmi les localités les plus proches, on peut notamment citer Vogüé, Balazuc et Lanas. Les visiteurs ont également la possibilité de faire une escapade en direction de charmantes localités comme Villeneuve-de-Berg, Chauzon, Largentière, Chassiers, Ruoms, Joyeuse ou encore Les Vans.

Que voir et faire pendant les vacances à Saint-Maurice-d’Ardèche ?

Le séjour est une formidable occasion de découvrir certains des sites emblématiques de la région, ceux qui sont situés à Saint-Maurice-d’Ardèche comme ceux qui se trouvent dans les environs :

  • Les gorges de l’Ardèche : Les gorges de l’Ardèche sont le site le plus visité du département, faisant le bonheur des familles comme celui des amoureux des escapades en pleine nature. L’exploration de ce site emblématique peut se faire de différentes manières. Bon nombre de vacanciers choisissent de le découvrir en voiture, parcourant la fameuse « route touristique des gorges de l’Ardèche », entre Vallon-Pont-d’Arc et Saint-Martin-d’Ardèche. Longue d’une trentaine de kilomètres, cette route est ponctuée d’une dizaine de belvédères depuis lesquels les visiteurs profitent de vues imprenables. Certains vacanciers préfèrent, eux, explorer les gorges de l’Ardèche à pied. Au cours de leur escapade au grand air, ces randonneurs se laissent volontiers fasciner par une succession de décors aussi impressionnants qu’envoûtants, comme ces falaises abruptes et vertigineuses ou ces rayons de soleil scintillant dans l’eau de l’Ardèche, et bien d’autres merveilles qui se dévoilent au détour des méandres, rochers ou arbres… L’exploration en canoë ou en barque des gorges de l’Ardèche est aussi monnaie courante. Plusieurs familles choisissent plus particulièrement de sillonner la rivière en barque notamment parce que cette option est adaptée non seulement aux personnes qui ne savent pas nager mais aussi aux jeunes enfants, y compris à ceux qui sont en dessous de sept ans. Qui plus est, l’exploration en barque satisfait les attentes de celles et ceux qui veulent avoir davantage de détails sur le site.
  • Le Pont d’Arc : Le Pont d’Arc est une arche naturelle de 50 m de haut et de 60 m de large, datant d’environ 500 000 ans. Curiosité géologique reconnue bien au-delà des frontières ardéchoises, elle constitue une entrée majestueuses vers les gorges de l’Ardèche.
  • La grotte de Chauvet 2 : Non loin du Pont d’Arc se trouve une cavité – celle que l’on appelle plus commodément la « grotte de Chauvet » – renfermant plusieurs centaines de dessins et peintures datant de plus de 36 000 ans. Autant d’œuvres pariétales qui permettent de retracer certaines des premières communautés humaines établies dans la région – à peu près à la même période que l’établissement d’autres sociétés humaines préhistoriques ailleurs en France et en Europe ; les fresques renseignent plus exactement sur le mode de vie et l’environnement de ces lointains ancêtres. La grotte de Chauvet est fermée au public pour des raisons de conservation. L’on peut cependant admirer ses fresques à travers de fidèles répliques, celles de la grotte de Chauvet 2. Le second site est aussi connu pour la reproduction de l’ambiance générale du site original, c’est-à-dire sa température, son humidité et ses odeurs.
  • L’Aven d’Orgnac : Classé « Grand Site de France », l’Aven d’Orgnac comprend de vastes salles ornées de stalagmites et de stalactites. Pour admirer ces merveilles de la nature, il faut descendre à 120 m de profondeur. En arrivant au fond de la grotte, on découvre alors un paysage tout simplement impressionnant, envoûtant même. Les yeux des curieux ne manquent pas de remarquer que ce paysage est sculpté par le goutte-à-goutte monotone, lequel fait pousser de 1 mm par an des concrétions. L’évolution de la grotte ardéchoise continuera donc au fil des années et des générations. Les visiteurs se laissent également séduire par ce jeu de lumière subtile contribuant à faire de cette expérience souterraine un moment magique. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si le site est considéré dans le monde comme une référence de l’univers souterrain. Le séjour à Saint-Maurice-d’Ardèche est par ailleurs une belle occasion pour découvrir certaines des plus belles destinations de l’Ardèche méridionale.
  • Balazuc : Balazuc est situé à moins de cinq kilomètres de Saint-Maurice-d’Ardèche. Le village compte environ trois cents habitants. Cette localité paisible compte parmi ses atouts le fait qu’elle fait partie des « plus beaux villages de France ». Elle séduit également par la richesse de son patrimoine et son charme intemporel. Familles et couples mais aussi groupes d’amis découvrent ici un décor typique et pittoresques, avec de petites maisons proches les unes des autres, perchées sur la falaise dominant l’Ardèche…
  • Labeaume : Labeaume se situe, lui, à environ 14.5 km de Saint-Maurice-d’Ardèche. Le village compte environ sept cents habitants. Le décor est facilement reconnaissable grâce aux impressionnantes falaises calcaires entourant la localité ; celle-ci est construite en hauteur, surplombant la rivière à laquelle elle doit son nom. Outre cet emplacement privilégié qui offre une vue imprenable sur les paysages alentour, les visiteurs se laissent aussi séduire par le charme intemporel et le décor pittoresque du cœur du village, où les maisons typiques sont proches les unes d’autres, longeant calades étroites et passages voûtés…

Découvrez également Villeneuve-de-Berg et Grospierres.