Retour

La gastronomie en Ardèche

Pommes de terre, châtaignes, myrtilles sauvages ou encore charcuterie… ce sont quelques-uns des produits qui font la richesse de la gastronomie en Ardèche. Les habitants de ce département du sud-est peuvent également être fiers de la qualité de leurs vins et fromages. Si vous prévoyez prochainement de passer des vacances au camping Aluna Vacances, vous aurez le choix parmi une multitude de plats traditionnels. Nous avons sélectionné certaines des spécialités culinaires ardéchoises, qui sont fait à base de produits locaux et de viandes comme le veau ou l’agneau.

Les spécialités ardéchoises salées

La cirque, la cousina, la mique ou encore la bombine font partie de ces spécialités ardéchoises salées qui font le bonheur des gourmets, enfants comme adultes :

  • La cirque : La cirque est une véritable fierté de la gastronomie en Ardèche. La préparation de cette épaisse galette est relativement simple. La cuisson se fait à la poêle, et les ingrédients nécessaires sont des pommes de terre hachées, du sel et du poivre. On peut aussi rajouter d’autres ingrédients comme des oignons, de l’ail ou des œufs.
  • La cousina : Omniprésentes en Ardèche, les châtaignes sont des ingrédients régulièrement utilisés dans la préparation de nombreux plats. Elles sont ainsi présentes entièrement épluchées dans la cousine. Pour la préparation de cette soupe ardéchoise, on utilise également de la crème fraîche, du céleri ou encore de la muscade.
  • La bombine : Spécialité à base de pommes de terre, de côtes de porc, d’ail, d’oignon et de laurier, la bombine est une spécialité qui se prépare de différentes manières. Pour la petite histoire : si elle compte aujourd’hui parmi les plats les plus prisés – des habitants comme des visiteurs – dans la région, elle était autrefois considérée comme « le plat des pauvres ».
  • La mique : La mique est une boulette de pommes de terre cuite à l’eau. Elle est mélangée avec de la crème et de la tomme de chèvre puis cuite au four. Là encore, cette spécialité se prépare de différentes manières.
  • La caillette : Les ingrédients nécessaires pour la préparation de la caillette sont la viande de porc, les blettes, les épinards ou encore la salade. Mais il n’est pas rare que l’on y rajoute des œufs ou de l’ail. Le plat est le plus souvent servi froid en entrée, et s’accompagne de salade. Mais il peut aussi être cuit à la poêle avec des pommes de terre.
  • Le toupi d’Ardèche : A l’instar des châtaignes, les pommes de terre occupent une place importante dans la gastronomie en Ardèche. Elles font partie en l’occurrence des ingrédients nécessaires pour la préparation du toupi. Pour cette spécialité, on a plus précisément besoin de gratin de pommes de terre, mélangé avec des morceaux de porc salés, le tout cuit au four avec plusieurs herbes aromatiques et de l’huile d’olive.
  • Le picodon : Le picodon est l’un des fromages les plus connus de l’Ardèche. Il est préparé à partir de lait cru de chèvre un peu piquant.

Les produits sucrés de l’Ardèche

Les myrtilles, la châtaigne ou encore le pantin d’Annonay font notamment partie des produits sucrés incontournables de la gastronomie en Ardèche.

  • Les myrtilles : Produites pour la plupart dans les Cévennes et dans certaines communes du parc naturel régional des Monts d’Ardèche, les myrtilles ardéchoises sont utilisées dans la préparation de différentes spécialités locales. On pense notamment aux tartes et aux mousses, mais aussi aux confitures, aux coulis et aux sorbets ; ces ingrédients sont même présents dans certains plats salés. Les myrtilles sont parfaites pour accompagner le foie gras, la truite ou le sanglier.
  • La châtaigne : Le châtaigne ardéchoise est elle aussi utilisée dans la préparation d’une variété de recettes, que celles-ci soient salées ou sucrées d’ailleurs. Parmi ces plats où l’on utilise cet ingrédient, on retrouve notamment la cousina, le château à la châtaigne, le moelleux aux châtaignes, la crème de marrons ou encore les marrons glacés. Le produit, qui est aujourd’hui une AOC, est également présent dans les alcools, comme le castagnou – réalisé à partir de vin blanc et de liqueur de châtaigne.
  • La bugne ardéchoise : On l’appelle également l’oreillette. Il s’agit d’un beignet croustillant ou moelleux qui fait le bonheur des enfants à l’heure du goûter.
  • Le macaron de Joyeuse : Principale destination de l’Ardèche Sud, Joyeuse séduit par sa douceur de vivre et la beauté de ses paysages. Le village s’apprécie également pour ses spécialités culinaires, parmi lesquelles le macaron, dont les origines remontent au 16ème siècle. Les principaux ingrédients de ce biscuit sont les amandes et les noisettes : une recette restée inchangée depuis ses débuts lointains.
  • Le pantin d’Annonay : Le pantin d’Annonay est un gâteau sablé traditionnel, une spécialité historique de la gastronomie en Ardèche – présente dans la région depuis au moins le 18ème siècle. Recouvert de glaçage, le sablé se prépare selon différentes recettes. Quelle que soit la manière dont il est préparé, il est toujours croquant à l’extérieur et moelleux à l’intérieur.

Que ramener d’Ardèche ?

Bien d’autres spécialités sont à découvrir dans ce département du sud-est. On peut notamment citer :

  • la maôche
  • le fin gras du Mézenc
  • le porc à la cévenole
  • la tarte aux myrtilles
  • le moelleux au châtaignes…

Découvrez également les marchés d’Ardèche et le ski en Ardèche.