Retour

Le parc naturel régional des Monts d’Ardèche

Incontournables parmi les incontournables, les Monts d’Ardèche sont connus pour la diversité de leurs paysages. Le patrimoine est immense, il faut le dire, s’étendant des Cévennes aux Sucs des plateaux ardéchois, de la Haute-Cévenne au plateau de Vernoux, du Piémont cévenol au Boutières. Le rôle du parc régional consiste notamment à préserver et valoriser les richesses qui s’y trouvent. Les équipes du parc sont à pied d’œuvre, s’efforçant de mieux comprendre et d’accompagner l’évolution des paysages du site. La promotion de l’urbanisme responsable fait aussi partie des missions de ces équipes, autant que la protection du patrimoine architectural ou la promotion de l’architecture contemporaine.

Où se trouve le parc naturel régional des Monts d’Ardèche ?

Le parc naturel régional des Monts d’Ardèche s’étend sur une superficie de 228 000 hectares. Le site comprend cent quarante-cinq communes et compte environ 76 000 habitants. Parmi ces localités figure les six villes-portes du parc que sont Saint-Agrève, Lamastre, Vernoux, Privas, Aubenas et Les Vans. La majorité des localités que couvre le parc sont ardéchoises, comme Accons, Chambonas, Labatie-d’Andaure, Lablachère, Mariac, Mars, Nozières ou encore Saint-Appolinaire-de-Rias. Prennez le temps de les découvrir lors de votre séjour au camping Aluna Vacances.
On y retrouve également des communes situées dans le département voisin de Haute-Loire, dont Chaudeyrolles, Les Estables, Fay-sur-Lignon, Freycenet-la-Cuche ou encore Le Monastier-sur-Gazeille.
Soulignons par ailleurs que certaines communes qui sont aujourd’hui entièrement intégrées au parc, ne l’étaient que partiellement il y a quelques années. C’est le cas par exemple de Coux et Désaignes, mais aussi de Dunière-sur-Eyrieux, Lamastre, Joyeuse ou encore Les Vans.

Que faire et voir durant les vacances au parc naturel régional des Monts d’Ardèche ?

Plusieurs sites valent le détour dans le parc ardéchois :

  • Les géosites ou géotopes : Le parc naturel régional des Monts d’Ardèche est connu pour ses géosites – des espaces permettant des éléments et phénomènes géologiques intéressants pour la compréhension de l’histoire humaine autant que celle de la Terre ; ces espaces se caractérisent par leur rareté mais aussi pour leur qualité esthétique et pédagogique.
  • Les jeunes volcans d’Ardèche : Le parc est également connu pour ses jeunes volcans qui datent d’entre -120 000 et -47 000 ans, estiment les experts. Il y a quelques milliers d’années donc, la région était en proie à de récurrentes activités volcaniques. Celles-ci, au fil des âges, auront façonné les paysages des Monts d’Ardèche. Les scientifiques comme le grand public peuvent le constater notamment à travers les coulées basaltiques émises par les jeunes volcans ardéchois. Les visiteurs s’intéressent notamment aux coulées de Jaujac, de Thueyts et d’Aizac, somme toute les plus imposantes. Beaucoup prennent aussi le temps d’observer celles du Souihol et du Ray-Pic, d’une longueur de 20 km.
  • Les volcans des Sucs : Il y a entre 7.7 et 6.6 millions d’années, le Coiron, en bordure du parc naturel régional des Monts d’Ardèche, entre en activité. Il est possible de découvrir ce plateau essentiellement constitué d’anciennes coulées de lave, ainsi que des édifices volcaniques impressionnants :
    • Roche de Gourdon : ce reste de coulée basaltique prismée forme un entablement d’une hauteur de 1 061 m
    • Volcan de Chirouze : cet ancien volcan a certainement connu des phases phréatomagmatique puis strombolienne
    • Rocher d’Ajoux : ce dyke basaltique offre un panorama d’une beauté exceptionnel sur les grands espaces environnants.
  • Sites sédimentaires : Situés en bordure sud-ouest du parc naturel régional des Monts d’Ardèche, ces sites sédimentaires permettent de retracer les évolutions géologiques des paysages, des phénomènes dont les secrets nous sont livrés par les fossiles, notamment les coraux et les gastéropodes.
    Parmi les sites sédimentaires du parc, on peut notamment citer :

    • La vallée des tuiliers, de Pont de Frometières à Cornuscles via Girond ;
    • Le Bois du Four
    • La Piste de reptiles dans le grès du Trias
    • Glissement sous-marin : déformation des roches ayant provoqué des mouvements de plaques, à observer sur la commune de Saint-Julien-du-Serre
    • Les Fourniols : les deux seuls dépôts sédimentaires du Permien, datant de -290 à -250millions d’années, situés à proximité de Largentière
    • Cascade de Beaumicou
    • Bassin carbonifère de Prades-Jaujac-la-Souche…

Découvrez également les plus beaux villages de France en Ardèche et les marchés d’Ardèche.